• - commémoration mai 68

    - commémoration mai 68

     

    L’hommage que nous rendons aujourd’hui à Pierre Beylot et Henry Blanchet est l’hommage de toute la CFDT, tant nationale que du Pays de Montbéliard.

     

    Il y a 50 ans, ici, des grèves étaient réprimées dans la violence. Le bilan est accablant : plus de 150 ouvriers blessés et 2 morts. Pierre Beylot, 24 ans, et Henry Blanchet 49 ans, mouraient dans la rue alors qu'ils manifestaient. Deux hommes qui avaient le seul tort de revendiquer des évolutions sociales. Des familles dévastées, des collègues effondrés, une région choquée, un pays atterré.  Deux victimes inutiles qui auraient pu être évitées si le dialogue social avait été accepté et avait joué pleinement son rôle. Les appels au calme d'Eugène Descamps, secrétaire général de la CFDT et ses demandes répétées de reprendre les négociations resteront malheureusement vains. Il en est de même des interventions du Député Maire de Montbéliard André Boulloche demandant, toute la journée du 11 juin, le retrait des forces de police. Il faudra attendre tard dans la soirée le départ des CRS. 

     

    Il aura malheureusement fallu attendre ces deux décès et des ouvriers mutilés pour qu'enfin toutes les parties acceptent de se remettre autour de la table et trouvent un compromis. Tous les militants de la CFDT qui se sont succédés depuis, qui sont ici présents, n'oublient pas ces évènements tragiques et tiennent à rendre hommage à ces hommes qui comme eux se battaient pour défendre les droits des salariés. Ce qui était vrai hier, l'est encore aujourd'hui : le dialogue social doit primer et permettre une évolution de la société préservant les intérêts de chacun. Hier comme aujourd'hui la solidarité collective doit rester un leitmotiv.

     

    Le 49ème congrès de la CFDT à Rennes, vient de réaffirmer la primauté du dialogue social dans les débats de société actuels. Notre volonté de construire dans les entreprises, dans les collectivités publiques, avec les pouvoirs publics, les bases d’un dialogue social permanent est pour nous l’affirmation de nos valeurs de respect, de solidarité avec tous les salariés. C’est donner du sens à l’action syndicale en permanence.

     

    C’est ainsi que par notre action nous continuons de rendre hommage aux morts et aux blessés du 11 juin 1968.

     

    « - modification des horaires VSD- Enquête "parlons retraite" »

    Tags Tags : , , , ,